( 2 septembre, 2009 )

J’agaçais

J'agaçais dans perso 400_F_5362144_ywrmExklIo1NY3nbbE2gYHazgFrk5DAu

J’avais été oubliée là, ou peut-être rangée.

Faut dire que je ne tenais pas beaucoup de place, je ne faisais pas trop de bruit, mais j’étais une marchande de sottises.

Alors, j’agaçais.

*****************************************

Et puis, j’attendais.

J’attendais le car qui s’arrêtait sur la place, là-bas, trop loin. Je me précipitais pieds-nus, sans faire attention à la route.

Alors, j’agaçais

*************************************************

Et elle descendait, rayonnante, superbe.

Je m’accrochais à sa jupe. Je la tirais pour qu’elle ne voie que moi. Je fouillais son sac. Je l’empêchais d’avancer.

Alors, j’agaçais

********************************************************

Qu’est-ce qu’elle a? On dirait qu’on la frappe!

Ce n’était pas ça! Simplement j’avais peur. J’avais peur d’après, quand elle repartirait  sans moi. 

Alors, j’agaçais!

**********************************************

Je geignais doucement. Et puis des larmes inondaient mes joues. Je pleurais …  pleurais,  dans un coin, pas trop loin pour ne pas la perdre de vue. 

Et arrivaient les gros sanglots qui tordaient ma gorge. Je hurlais.

Alors, j’agaçais!

**********************************************

Mouche ton nez! Tu es beaucoup plus jolie quand tu souris!

Si tu pleures quand je viens te voir, je ne viendrai plus!

Tu agaces!

***************************************

Voilà!

Ce jour là, j’ai tout compris.

Je n’étais qu’un petit paquet dont on s’était débarrassé

parce que j’agaçais.

Publié dans perso par
Commentaires (6)

6 Commentaires à “ J’agaçais ” »

  1. un fan dit :

    Tu es très attachante Maghnia. J’adore ce que tu racontes. Ca me tire des larmes. Vraiment. Merci pour l’émotion. Je t’embrasse.

    **********************

    j’en rougis (en plus c’est vrai) .. merci

  2. na non dit :

    moi(aussi) je ne suis qu’un gros paquet abandonné.mais j’ai mis du temps(+++++) a m’en rendre compte.maintenant que je le sais, je n’ai TOUJOURS rien compris.SAUF!si si, moi aussi,j’agace.
    désolée Maghnia de reprendre a mon compte votre histoire mais a chaque fois ça me fait tilt.
    gros bisous.

    ********************************************

    ne vous excusez de rien nanon.. à partir du moment où je vous offre une « histoire ».. elle ne m’appartient plus
    enfin.. je n’offre pas grand chose .. des cicatrices .. des rides.. ces témoins du coeur que je caresse du bout des doigts avec volupté
    elles sont toujours là.. mais elles ne me font plus mal.. ou si peu
    en tous cas .. si j’ose les regarder.. c’est qu’elles ne me font plus peur
    sans ces traces du temps .. que serions-nous Nanon?.. de tristes statues .. sans vie

    c’est joli comme pseudo Nanon :-D .. j’adore
    mais j’ai colmaté la brêche .. ça ne vous froisse pas?

    merci d’être passée

  3. Roum-hi dit :

    Rassures-toi, tu agasses toujours :-b

    ***************************

    oui c’est l’impression que j’ai
    eh bien je vais te dire cher Roum retourné .. moi .. personne ne m’agace.. c’est ce qui fait ma supériorité :-D

  4. Jonasqueen dit :

    Le fagot sur les épaules, celui qui devait bien brûler pour réchauffer sa famille, il a parcouru tant et tant de kilomètres qu’à la fin, il le haïssait ce fagot bien serré. Alors, de rage et de haine, il l’a jeté dans la rivière, et lorsqu’à sa chaumière il est rentré, sa femme lui a demandé :
    -Pourquoi? Et rouge de honte plus que de colère, il lui a répondu :
    -Trop lourd, trop encombrant… Et d’autres excuses encore qu’il ne sert de répéter.
    C’est après l’hiver qu’on les a retrouvé, mort de froid et tout serré… parce que le fagot n’a pas brûlé…
    Il est des paquets que l’on se doit de porter toute sa vie durant…

    ************************************************

    il faut pardonner à ses parents pour devenir adulte
    je le suis devenue trop tôt.. j’ai besoin de souffler

    mes enfants pourront-ils me pardonner? à eux de décider.. je ne ferai rien pour ça
    ils devront d’abord assumer leurs joies .. leurs échecs.. leurs désirs .. leurs choix
    ils me pardonneront peut-être quand ils réaliseront que je ne suis (ou étais) pas toute puissante.. que je suis bien incapable de porter le fardot toute seule

    merci de ton passage jonasqueen

  5. nanon dit :

    moi aussi,je l’ai jeté et tant pis si ils ont froid.
    le pardon n’existe pas.il restera toujours en travers de la gorge et n’ira pas plus loin.donc restera un faux pardon.le mieux c’est de ne juger personne que ce soit ses parents ou les enfants leurs parents.irréalisable.l’inconscient ou le subconscient se rappellent toujours a nos souvenirs.alors..
    on n’oublie jamais rien et c’est hypocrite de dire que c’est possible.ça ressort toujours a un moment donné.
    Cioran dit que ce sont les enfants les pires ennemis.
    une guerre a combattre au jour le jour.
    gros bisous Maghnia
    comme d’hab,ça fait tilt.

    *************************************************

    nanon

    « ce sont les enfants les pires ennemis. »
    Cioran avait le droit de le penser
    et nous nous avons le devoir de résister

    Cioran était un être humain .. donc imparfait
    il se trompait aussi.. comme chacun
    et tant mieux

    moi j’en suis à .. ni les êtres ni les idées.. rester libre
    adopter .. quelques fois!
    épouser.. jamais!

    merci de votre passage

  6. z dit :

    Souffrir daimer.. Outstanding :)

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|