• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 19 septembre 2009
( 19 septembre, 2009 )

Vide-Greniers

*

Vide-Greniers dans perso 70976624vide-grenier-jpg

*

Demain dimanche, pour nous, c’est vide-greniers. Pour la deuxième année. L’aventure.

*****************************************************

Maman a fait une demande à la mairie de Zouloute. Ça lui a été accordé. Donc demain dimanche nous aurons un stand dans un vide-greniers.

D’abord, ça fait une semaine que nous trions nos « vieilles » affaires. Moi ce sont mes vieux jouets et les vêtements que je ne peux plus mettre.  Ma jupe par exemple (le cadeau de Mamie) celle qui allait si bien avec les collants bécassine.

Mon frère ce sont ses pokemons. Il en a 50. Il a aussi des doubles. Il dit qu’il va les vendre. J’en doute. Au dernier moment, il risque de changer d’avis.

Maman n’a rien à vendre. Mais elle va s’occuper de l’installation. Et puis, elle va surveiller qu’on ne nous vole pas. Elle dit qu’il y a des gens qui profitent que nous soyons petits.

Papa a dit que le temps serait incertain. S’il pleut averse on n’ira pas. Il fera beau.

Aujourd’hui, on a fini de trier. On a mis les étiquettes et les prix. Ça me faisait de la peine. À maman aussi. Elle dit qu’elle trouve mieux de donner que de vendre. Moi j’aime bien donner, mais pas à des gens que je ne connais pas. Mon frère ne veut pas donner.

On a aussi pensé aux sandwichs. (elle)

……………………………………………………………………………….

Super le moment des sandwichs. Tout le monde a travaillé. Chacun a pensé à un petit truc spécial. Antoine a pensé aux cornichons. Julie au nougat. Moi aux raisins secs tous blonds.

Demain matin, nous nous lèverons très très tôt. Pas question de déjeuner. On déjeunera là-bas, avec les autres.

Et puis on installera les objets. Enfin! J’installerai pendant que les petits émergeront doucement devant leur verre de jus de fruits.

Je vais vendre des revues et mes canards enchaînés. J’en ai de 1995. Et même plus vieux. J’ai soucis de m’en séparer.

J’espère qu’il ne pleuvra pas. (moi)

……………………………………………………………………………………………………….

Ç‘est manman qui inçtallera pendant que ma çoeur et moi nous manzerons nos madeleines. L’année dernière ze m’étais fait un copain.

Papa ne viendra pas. Il doit aller faire du vélo. Et puis ça ne l’amuze pas. Et puis il est de garde. Ç’est dommaze .

Moi, ç’est le çoir que z’aime quand on reviendra à la maizon. D‘abord on ranzera ce qu’on n’aura pas vendu. Ç’est manman qui veut comme ça. Elle dit que le désordre la met de mauvaise humeur. Et puis, on ouvrira la boîte à çous. Z’eçpère qu’il y aura plein de pièçes. Et même des billets. Et on comptera çe qu’on aura gagné. Z‘adore compter. Et ze compte vite.

Ça ç’est super-extra. On mélanze tous les çous, même quand on n’a pas trop vendu ou vendu pas trop cher, et puis ençuite, on partaze en trois.

Eh oui! Même manman! Ç’est normal! Ç’est la mère.

Hein manman?! Ç’est normal!?  Hein? Hein? (lui)

*****************************************************

Je confirme. C’est moi la mère. C’est moi qui décide.

*****************************************************

Une petite famille banale à souhait.

La vie

Ma vie

*****************************************************

|