• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 27 septembre 2009
( 27 septembre, 2009 )

Hadjez et Royal – Où l’intérêt se conjugue avec l’amour (et vis versa)

*

Hadjez et Royal - Où l'intérêt se conjugue avec l'amour (et vis versa) dans actualité aimer.1229620178

*

C’est une employée de la Fondation Yves Saint Laurent qui reçoit une facture, au mois de juillet dernier. Un peu plus de 41 000 euros pour des prestations sur le site Internet de Désirs d’avenir, l’association présidée par Ségolène Royal, que finance Pierre Bergé, patron de la Fondation…

Une facture de qui? Andecom. La jeune femme tique. Andecom, ce nom lui dit quelque chose, et surtout le nom de son président: André Hadjez. Une de ses amies a déjà eu affaire à cet homme, cela ne s’est pas bien passé… L’employée, troublée, prévient ses supérieurs pour les mettre en garde. De toute manière ceux-ci, atterrés par le manque de professionnalisme d’Andecom ainsi que le résultat catastrophique de la refonte du site, refuseront de payer.

C’est ainsi qu’est née l’affaire qui secoue le petit monde de Ségolène Royal. Son compagnon a voulu se faire payer pour son piteux relookage du site de la Fondation? Un homme de l’ombre est passé à la lumière. Royal elle-même a confirmé à notre confrère L’Express le rôle que joue André Hadjez, « très doué en multimédias et très amoureux« . Et, également, très procédurier? Ayant été sollicité par le JDD pour une rencontre, il a répondu par une lettre de son avocat:  « Je vous indique que Monsieur André Hadjez s’oppose à toute publication d’article relatif à sa vie privée. » Mais André Hadjez a pris le rôle de conseiller auprès d’une femme qui sera peut-être, un jour, à l’Elysée, ce qui justifie qu’on s’intéresse à son action auprès d’elle, qui a été constatée par son entourage politique.

Au départ, lorsqu’il rencontre Ségolène Royal sur un lieu de vacances, à l’été 2008, André Hadjez n’a rien à voir avec la politique. Il s’occupe d’édition et de distribution de livres, de jeux de société dont certains sont liés à des personnalités comme Patrick Sabatier, avec Le Manager, ou Laurent Fignon, Le Vainqueur du Tour. Il dit s’intéresser à la communication. Il va prodiguer des conseils à la socialiste.

C’est donc pour « donner des conseils » qu’André Hadjez assiste très discrètement au congrès de Reims, en novembre 2008, aux côtés de l’équipe Royal. A l’époque, les politiques ne le remarquent même pas. Les mois passent. Le staff comprend peu à peu que Ségolène a un homme dans sa vie. Ils ne le connaissent pas, qu’importe, ce n’est pas leur affaire. Jusqu’à ce que Paris Match, en février dernier, publie des photos d’une escapade amoureuse Hadjez-Royal à Marbella. Marbella, une ville qu’André Hadjez connaît parfaitement pour y avoir vécu en famille à l’époque où il s’occupait d’immobilier: Marbella était son Eldorado, il y faisait les quatre cents coups avec une bande d’amis, souvent originaires, comme lui, du Maroc, certains ayant connu des succès en affaires. Dans cette bande, André a la réputation d’un « mec sympa », séduisant, qui aime bien s’amuser!

Après les photos de Paris Match, le couple Hadjez-Royal va vivre sous l’œil des paparazzi. Ils portent plainte, se plaignent de cet « acharnement » et rêvent qu’on les « laisse tranquilles« . Mais la politique n’est pas propice à l’anonymat. Au printemps 2009, André Hadjez va entrer de plain-pied dans la stratégie politique de Ségolène Royal. Par petites touches. « En joignant l’utile à l’agréable », pour reprendre une expression de la présidente de Poitou-Charentes.

En mai, il l’accompagne à une conférence sur « l’avenir des gauches en Europe », à Athènes. Plage et boulot. Hadjez fait même le go beetween avec des journalistes, sermonnés par l’ancienne candidate qui les avait pourtant fait venir! Le 24 mai, en plein week-end de l’ascension, Ségolène Royal déjeune au Lavalette, à Villebois-Lavalette, en Charente, avec André Hadjez et des élus du coin. La photo, première officielle du couple, est publiée le lendemain dans Sud-Ouest. Le 27 mai, Hadjez accompagne son amie au meeting de Rezé, qui scelle la réconciliation Royal-Aubry. Il participe ensuite, assis dans la salle, à l’université participative de Désirs d’avenir sur l’économie.

Comme il est, bien sûr, aux côtés de Ségolène Royal à La Rochelle, à l’université d’été du PS. Le vendredi 28 août, il dîne ostensiblement, assis à la gauche de Ségolène Royal, chez Maxime Bono, le maire de La Rochelle, au milieu de nombreux élus socialistes, auxquels l’ancienne candidate présente son compagnon. Hadjez prend de plus en plus de place. Il passe du temps dans les locaux parisiens du boulevard Raspail. Il y prodigue des conseils à Ségolène: « Prends de la hauteur, fais comme Mitterrand, ta parole doit être rare, sois moins paillettes« , sont des phrases qu’on a l’habitude d’entendre. Comme son installation coïncide avec l’éloignement de quelques royalistes historiques, la rumeur lui attribue bientôt des purges, ou un accaparement. Injuste? L’affaire du site Internet risque de lui coller à la peau. Pourtant, Hadjez essaie vraiment d’aider sa candidate. Cette semaine, il a tenté de faire venir Gad Elmaleh à la Fête de la fraternité de Montpellier. L’artiste a refusé.

source copie-collée

——————————————————————————————————

et de Hada

« Unissons nous, Français de toutes origines, unissons-nous ensembles car la France d’aujourd’hui est riche par sa diversité culturelle et nos différences ethniques font le force de notre nation! »

|